top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAude Guillet

Jalandhara Bandha, le verrou de la gorge

Jâla signifie "filet", "trame" ou "réseau de mailles".


D'après Iyengar, c'est un des premiers bandhas que l'on doit savoir maîtriser (dans son livre Prānāyāmā dīpīka, Lumière sur le pranayama).


Ses principaux effets sont les suivants :


"Le plexus solaire est situé au centre du tronc. Selon le yoga, il est le siège du feu digestif (jātārāgni) qui brûle les aliments et produit de la chaleur. Le plexus lunaire se trouve au centre du cerveau et produit de la fraîcheur.
En faisant Jalandhara Bandha, sous l'effet de la ligature des nādīs autour du cou, l'énergie froide du plexus lunaire ne peut pas descendre ni être dissipée par l'énergie chaude du plexus solaire. De cette façon, l'élixir de vie est emmagasinée et la vie elle-même est prolongée.
Ce bandha comprime aussi les canaux idā et Pingalā et permet au prāna de passer dans Susumnā." (Prānāyāmā dīpīka, Lumière sur le pranayama, p.120)

On lui reconnaît aussi, sur le plan physique :

- Renforce les muscles du cou - Régule les fonctions de la thyroïde et de la parathyroïde

- Renforce le système immunitaire

- Augmente la circulation du sang dans les cordes vocales, et a un effet positif sur la pression artérielle du coeur


Et sur le plan énergétique:

- ce verrou empêche le prana (énergie ascendante) de remonter, et - lui permet, associé à Mula Bandha, de venir à la rencontre de Apana (énergie descendante, qui sera maintenue par Mula Bandha)

- Stimule Vishuddha cakra (le cakra situé au niveau de la gorge)



Comment le pratiquer ?


1 / Installez-vous dans une posture assise confortable (Siddhāsana - Le tailleur, Vajrāsana - sur les talons, etc.)

2 / Gardez le dos droit, si c'est difficile n'hésitez pas à placer un support sous le bassin pour le rehausser un peu.

3 / Observez le cou, votre nuque, et cherchez à allonger cet espace, sans créer de tension. 4 / Quand vous le sentez, ramenez le menton vers le sternum en même temps que vous monterez la cage thoracique vers le plafond. Je n'ai pas trouvé de recommandation concernant la respiration. Personnellement, j'aime placer Jalandhara sur une expiration, mais les deux se font.


⚠️ Pensez à mettre l'action de garder les omoplates l'une vers l'autre, les épaules vers l'arriére de façon à ce que le haut du dos reste droit. C'est uniquement la nuque qui est mobile ici.



Ce verrou peut aussi s'installer naturellement dans certaines postures :


Lorsque vous vous allongez au sol, prenez le temps d'étirer la nuque en prenant l'arrière du crâne entre vos mains, et essayez de le ramener vers l'arrière. Vous verrez, la courbure de la nuque sera légèrement effacée, et le menton naturellement vers le sternum.



étirement de la nuque en déposant le crâne au sol

Ensuite, si vous montez dans la posture de Setubandhāsana (le demi-pont), magie ! La poitrine se soulève et le sternum se rapproche du menton.



Setubandha Sarvangasana avec Jalhandara bandha


En prenant le temps de s'allonger au sol de cette façon, vous pourrez aussi activer ce verrou dans d'autres postures, comme par exemple :


La chandelle - Salamba Sarvangasāna



Posture de la chandelle avec le verrou de la gorge


La charrue - Halāsana



Posture de la charrue avec le verrou de la gorge



Viparita Karani



Belle pratique à tous et toutes 🙏


7 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


jeffisaw63
Mar 28

Merci pour ces explications, ça va me permettre de pratiquer à la maison car souvent j'oublie plein de choses qu'on avait vues en cours! C'est bien de pouvoir y revenir tranquillement car c'est quand même un peu compliqué. 👍🙏

Isabelle

Like
bottom of page